La véritable transformation digitale de l’US Army

La véritable transformation digitale de l’US Army

Army

Comment l’armée américaine aujourd’hui se met en mode startup pour préparer la guerre de demain !

Ou comment le Directeur du bureau des capacités stratégiques du Département de la Défense américain, le Docteur Will Roper disrupte le Pentagone de l’intérieur…. par les jeux vidéos !!!

Son objectif : pouvoir implémenter en moins de trois ans des innovations sur le terrain…

Son constat :

  • Les innovations militaires mettent beaucoup trop longtemps à être utilisées (1 projet opérationnel = 10 et 15 ans)
  • Les projets de recherche sont loin de la préoccupation des usages
  • Les procédures militaires sont trop lourdes

Pour sa mission, Will Roper décide donc de prendre le sujet à l’envers et de partir des besoins opérationnels plutôt que des innovations technologiques.

  • C’est-à-dire, partir de la “User Experience” et donc directement des besoins des soldats
  • L’ergonomie et le design doivent donc être au coeur de chaque projet pour intégrer la User Experience dés le départ…

Pour l’ergonomie, Will Roper nous explique que sa meilleure source d’inspiration est dans les jeux vidéos !

Car si les jeux s’inspirent du réel,

  • les éditeurs savent rendre les choses intuitives et simples,
  • 1 seule personne peut contrôler une multitude de choses,
  • les jeux arrivent à transformer des systèmes en équipes.

Pour illustrer, il explique comment Pokémon Go l’a inspiré.

En effet si les soldats pouvaient marquer en réalité augmentée la position des ennemis et autres informations utiles à la place des petits monstres colorés, les autres soldats pourraient disposer des informations en temps réel sur le terrain…

Les jeux video c’est bien mais comment a t il créé sa startup ?

Sa vision fait part belle à l’imagination et répond à la question : comment est-ce que je crois que la guerre se fera demain ?

Il est parti de sa croyance que la guerre de demain sera menée par des machines autonomes supervisées par les soldats qui feront l’ensemble des tâches : de la reconnaissance à l’attaque et ce sans notion de corps d’armée.

Le soldat aura à sa disposition le “Thermomix de la guerre”, constitué d’une troupe de robots, qui une fois programmé pour une mission, agiront en toute autonomie pour la mener à bien comme les cellules d’un même organisme vivant.

Pour Will Roper, les données et leur traitement seront donc au coeur de la guerre de demain.

Pour accepter sa mission Will Rogers a fixé ses conditions qui ont toutes été acceptées et sa startup s’est vu attribuer un budget de 500M$

  1. Pouvoir constituer une équipe pluridisciplinaire dédiée pour avoir une vision transverse et disposer de représentant de l’utilisateur final dans ses projets.
  2. Disposer d’une enveloppe budgétaire pouvant être dépensée sans passer par les procédures de l’armée.
  3. Pouvoir travailler en collaboration avec des startups et des entreprises ne venant pas du militaire pour utiliser des technologies civiles disponibles immédiatement.

Pour son fonctionnement opérationnel, il applique les méthodologies de l’innovation continue utilisées par les startups afin de placer la “User Experience” au centre de la réflexion et non la solution technologique.

Il organise ses projets en groupe de travail en mode Team of teams, c’est-à-dire en équipes pluridisciplinaires auto-organisées sans cahier des charges, partageant une vision et un objectif commun : “Qu’est-ce que l’on aimerait qui soit réel ?”

Les principes du Design Thinking et du Lean Startup sont ensuite mis en oeuvre : Empathy Map, Test & Learn, Fail Fast et boucle de feedback pour savoir quand persévérer ou pivoter …

Aujourd’hui 23 projets ont été lancés, disruptifs où incrémentaux, la plupart classés secret défense.

Will ROPER va faire de son département une belle licorne du Pentagone ! Son budget vient de passer à 900M$ …

Pourquoi sa présence au SXSW ? Démontrer les capacités d’innovation du Pentagone et susciter la venue de futurs talents ..

Arnaud Winther, Ambassadeur Innocherche ,
Responsable des Think Tank Management du futur et Ville du futur

Voir la vidéo